Skadi, la déesse nordique de l'hiver

Skadi, la déesse nordique de l'hiver

 

Brave Viking, tu veux en savoir davantage sur la spiritualité des Vikings ? Tu cherches à tout savoir sur la déesse nordique Skadi ? Quelle est la place de la déesse de l’hiver dans le contexte nordique ? Qu’est-ce qui caractérise la fille de Thjazi ? Quels sont les principaux récits mythiques sur la femme de Njörd ? Ne cherche plus : tu es au bon endroit.

 

1) Skadi dans un contexte nordique.

 

Dans la mythologie nordique, Skadi (Skaði en vieux norrois) est une femme géante, fille de Thjazi, épouse de Njörd, et belle-mère de Freyr et Freyja. Elle est considérée comme une chasseuse et est connue comme la « déesse des raquettes d’hiver » pour son rapport avec la nature sauvage gelée.

 

Skadi en raquettes d'hiver 

Skadi est surtout connue pour son mari (Njörd) et ses beaux-enfants (Freyr et Freyja). Elle est un personnage féminin audacieux et courageux dans les épopées scandinaves, qui a défié la société dominée par les hommes en exigeant que les Æsir (un clan de dieux) la dédommage pour le décès de son père.

Le nom de Skadi signifie « dommage » ou « ombre », ce qui reflète une croyance possible en son statut de géante du gel et de porteuse du froid, de l’hiver et de la mort.

Certains mythologues pensent qu’au début de la mythologie scandinave, Skaði était vénérée comme une déesse de la chasse, et qu’elle rivalisait avec les déesses Frigg et Freyja en termes d’importance et de popularité. Effectivement, son affiliation attestée avec la chasse et les chasseurs suggère qu’elle a pu, à une certaine époque, être une figure plus importante que ce que la littérature ayant survécu suggère.

 

Skadi chasse 

Cependant, elle semble s’être effacée au cours de la progression des croyances scandinaves, et peu de sa mémoire survit dans la tradition ou les artéfacts.

Toutefois, il existe de nombreux temples et sanctuaires construits pour honorer Skadi. Un certain nombre de noms de lieux, en particulier dans l’est de la Suède, sont censés représenter un original Skađavé (le temple de Skadi) et un Skađalundr (le bosquet de Skadi). Ces deux facteurs apportent un soutien convaincant à la théorie de l’importance passée de Skadi.

En outre, Skadi étant une géante (peut-être une géante des glaces), son mariage avec Njörd, qui est parallèle au mariage de Freyr avec Gerd, présente une intrigante énigme mythologique. Que signifie l’union entre un dieu de la fertilité et une déesse de l’hiver ?

Les avis des spécialistes sur cette question varient, certains plaidant pour une perspective socio-historique (selon laquelle, en raison de leur statut hiérarchique inférieur, les Vanes ne peuvent pas choisir de femmes parmi les Ases et doivent les prendre parmi les géantes). D’autres spécialistes défendent une perspective métaphorique (selon laquelle, dans les mythes nordiques, la fertilité et la mort sont intimement liées).

 

2) Les caractéristiques de Skadi.

 

A. La famille de Skadi.

 

Skadi était connue pour ses liens familiaux avec Njörd (et, indirectement, avec Freyr et Freyja). Cependant, la géante était surtout connue pour sa dévotion envers son père assassiné (le géant Thjazi) et elle est décrite comme continuant à habiter dans le donjon ancestral de son père :

« La sixième [demeure céleste] est Thrymheim, | où Thjazi a habité,

Le géant de la puissance merveilleuse ;

Maintenant Skadi demeure, | la belle épouse du dieu,

Dans la maison que son père avait. »

 

Skadi et Njörd 

B. Skadi : géante ou Ase ?

 

Bien que Skadi fût une géante, elle était traditionnellement comptée parmi les Æsir, comme en témoignent les kennings poétiques qui la décrivent en tant que déesse. De même, les diverses listes d’Ásynjur (les femmes Aesir) tout au long du Skáldskaparmál incluent son nom, ce qui corrobore qu’elle était considérée comme une Æsir.

 

C. L’audace de Skadi.

 

Outre ses liens familiaux (et son regroupement général avec les femmes Aesir), Skadi possédait également un caractère intéressant et distinctif. Dans une démarche osée, la géante a pris sur elle de visiter Asgard et d’exiger vengeance pour le meurtre de son père.

De plus, elle était liée aux activités stéréotypées masculines de pistage et de chasse : « elle va, la plupart du temps, dans des déluges de neige avec un arc et des flèches, et elle tire sur des bêtes ; on l’appelle la déesse des raquettes d’hiver ou la dame des raquettes d’hiver ».

 

Skadi en pistage 

3) Les principaux récits mythiques sur Skadi.

 

A. Le rôle de Skadi dans la mort de Thjazi.

 

Après la mort du père de Skadi (le géant Thjazi), la géante s’est armée et s’est rendue à Asgard pour se venger. Cependant, au lieu d’accepter de se battre, les dieux ont fait la paix et lui ont offert la réconciliation et l’expiation pour sa perte.

Cette réconciliation a pris deux formes : d’abord, ils promirent à la géante de lui choisir un mari parmi les Ases (avec toutefois une condition particulière) ; ensuite, ils lui offrirent de la faire rire (car elle avait le cœur brisé par le décès de son père et pensait qu’elle ne rirait plus jamais).

En remplissant la première condition, les Ases réunis déclarèrent qu’elle pouvait choisir pour elle-même un mari parmi les Ases et choisir par les pieds seulement, ne voyant aucune autre partie du corps du potentiel mari pour prendre sa décision. Marchant le long de la ligne des dieux éligibles, la géante choisit la paire de pieds la plus gracieuse – en supposant qu’ils appartenaient au beau Balder. À sa grande surprise, ils appartenaient à Njörd, beaucoup plus âgé, qui accepta d’être son mari.

 

Skadi choisit son époux 

Ensuite, pour tenter de provoquer une réaction de la géante, Loki a exécuté un acte masochiste vulgaire (bien que comique), à savoir attacher une extrémité d’une corde autour de la barbe d’une chèvre et l’autre extrémité autour de ses parties masculines. Le dieu poussa alors la chèvre à courir, et chacun céda à son tour, et chacun des deux cria fort ; puis Loki s’écroula sur le genou de Skadi, et elle rit. Ainsi, les Ases ont rempli les exigences de la réconciliation.

Par ailleurs, pour commémorer davantage la mort du géant, on dit qu’Odin a pris les yeux de Thjazi, les a jetés dans les cieux, et en a fait deux étoiles, assurant qu’une partie de lui vivrait pour toujours.

 

B. Le mariage de Skadi avec Njörd.

 

Bien que Skadi et Njörd aient tenté de tirer le meilleur parti de leur union, leurs différences ont rendu la tâche difficile. Le pays montagneux de Skadi était trop morne et désolé pour le dieu de la mer, et la maison de Njörd en bord de mer était trop humide pour son épouse géante.

En guise de compromis, ils décidèrent d’alterner, passant d’abord neuf jours à Nóatún, puis neuf jours à Thrymheim (l’ancienne demeure du père de Skadi). Le Gylfaginning de Snorri Sturluson décrit la réaction du couple à cet arrangement :

« Mais quand Njörd est descendu de la montagne pour revenir à Nóatún, il a chanté ceci :

« Je n’ai pas été longtemps dans les collines, je les détestais,

Neuf nuits seulement ;

Pour moi, les hurlements des loups me semblaient malades,

Après le chant des cygnes. »

Puis Skadi a chanté ceci :

« Je ne pourrais jamais dormir sur les fonds marins,

Dû aux gémissements des oiseaux aquatiques ;

Elle me réveille, celle qui vient des profondeurs

La mer qui mouille tous les matins. » »

 

Skadi et Njörd à Thrymheim 

Selon certaines sources, il semblerait que les deux se soient finalement séparés et que Skadi soit retourné à Thrymheim.

Le récit evhémériste de la saga des Ynglingar développe la suggestion que Njörd et Skadi se sont séparés, en précisant qu’après avoir quitté Njörd (un otage royal), elle a épousé Odin (le roi). Dans le cadre de cette relation, elle lui a donné de nombreux fils, dont certains auraient fondé une dynastie royale scandinave. Ces nobles descendants ont été immortalisés dans de nombreuses odes héroïques, dont l’une est citée dans la saga elle-même :

« Au fils d’Asa, la reine Skadi a donné naissance

Saeming, qui a teint son bouclier de sang,-

La reine géante de la roche et de la neige,

Qui aime habiter sous la terre,

La fille du pin de fer, elle

A jailli des rochers qui bordent la mer,

À Odin elle a donné naissance à plusieurs fils,

Héros dont beaucoup ont gagné une bataille. »

 

C. Skadi fait souffrir Loki.

 

Plus important encore, Skadi est également impliquée dans les événements qui ont suivi la mort de Balder. Après que Loki ait orchestré le meurtre du dieu bien-aimé, il est puni en étant attaché à un rocher sous le monde.

Dans le cadre de cette punition, Skadi a pris un serpent venimeux et l’a attaché sur le visage de Loki pour que du poison tombe dessus. Sa rage contre le dieu farceur est peut-être née du fait qu’il était intimement impliqué dans la mort de son père :

« Loki a parlé :

J’étais le premier et le dernier | à la lutte mortelle

Là où nous avons attrapé Thjazi. »

 

D. Skadi aide Skirnir.

 

Skadi figure dans certaines versions du Skírnismál, qui décrit le désir ardent de Freyr pour la géante Gerd. Dans ce récit, Skadi incite Skirnir (le serviteur du dieu) à s’impliquer dans le soulagement de la maladie du cœur de son maître.

 

4) Brave Viking, rejoins ton clan !

 

Si tu as fini la lecture de cet article, cela signifie que tu souhaitais absolument tout savoir sur Skadi, la déesse nordique de l’hiver : seule une personne passionnée serait arrivée à la fin. D’ailleurs, Viking Clan propose des centaines de produits sur les Vikings : Tatouages, Bagues, Bracelets, etc., tout un arsenal !

Les Bagues Vikings sont parfaites si tu veux montrer tes valeurs en restant discret et élégant.

Les Tatouages Vikings sont quant à eux plus tape-à-l’œil et constituent donc l’accessoire idéal si tu veux afficher ta virilité.

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires, et à partager des histoires sur les courageux actes de la froide déesse fille de Thjazi !

 

Ton chef de clan, Ragnar Lothbrock.


Laissez un commentaire