Qui sont les Vikings ?

Qui sont les Vikings ?

 

Brave Viking, tu as des ancêtres nordiques ? Ou tu es simplement passionné par la civilisation scandinave ? Tu t’interroges sur leurs plus grands accomplissements ? Tu te demandes d’où vient leur nom ? Tu cherches à en savoir plus sur leur culture et leur religion ? Mais surtout : tu veux étancher ta soif de connaissances quant aux raids qu’ils ont menés et aux héritages qu’ils ont légués ? Ne cherche plus : tu es au bon endroit.

 

Viking armé d'une hache et d'un bouclier

 

1) Les faits les plus importants sur les Vikings.

 

A. Définition d’un Viking.

 

Un Viking était un navigateur scandinave venant d’Europe du Nord : de Suède, de Norvège ainsi que du Danemark. Menant de nombreux raids puis établissant des colonies, ils ont eu une influence majeure quant aux différentes civilisations européennes. Cette influence s’est propagée sur les nations méditerranéennes d’environ 790 à 1100 de notre ère.

Chaque Viking était Scandinave, mais tout Scandinave n’était pas Viking. L’appellation Viking désignait seulement ceux qui partaient en mer afin d’obtenir des ressources d’une valeur inestimable en pratiquant le pillage sur d’autres territoires. Ce sont majoritairement les écrivains anglo-saxons, contrairement aux autres cultures, qui employaient cette dénomination.

La plupart des Scandinaves n’étaient pas des Vikings, et ceux qui faisaient du commerce avec d’autres cultures étaient connus sous le nom de NorthmenNorsemen, ou d’autres termes désignant leur origine.

 

Maison viking

 

B. L’impact des Vikings en Europe par les armes et le commerce.

 

À partir de 793 de notre ère et pendant les 300 années qui ont suivi, les Vikings ont fait des incursions dans les régions côtières et intérieures de l’Occident. Ils ont également fait du commerce jusqu’à l’Empire byzantin en Orient, servant même de garde d’élite varangienne pour l’empereur byzantin à Constantinople.

 

 

Vikings commercent

 

Les Vikings ont eu un grand impact sur les civilisations qu’ils ont rencontrées. Cet impact a été immense dans bien des domaines des sociétés, spécifiquement dans le nord de la France ainsi que dans les îles Britanniques. Ils ont fondé Dublin, colonisé la Normandie (terre des Normands : les hommes du Nord) en France, établi la région du Danelaw en Grande-Bretagne, et se sont installés dans de nombreuses tribus à travers l’Écosse.

 

C. L’expansion viking par-delà l’Atlantique grâce à leurs colonies.

 

Grâce à leur colonisation de l’Islande et du Groenland, la culture scandinave s’est répandue davantage dans l’Atlantique Nord. Ainsi, les Viking ont profité d’avantages cruciaux pour les explorations et colonisations suivantes plus intensives.

 

Drakkar viking avec mer pour horizon

 

Effectivement, Christophe Colomb n’est pas le premier Européen à poser le pied en Amérique du Nord, il s’agit en réalité des Vikings : ils y ont installé des collectivités.

Le site terre-neuvien de L’Anse Aux Meadows a été positivement identifié comme l’une des premières colonies vikings, tandis que le débat se poursuit sur d’autres sites du Maine au Rhode Island – et même plus au sud – comme preuve de l’occupation viking précoce ou du moins de la fréquentation de l’Amérique du Nord.

 

D. Une conception souvent erronée des Vikings …

 

Souvent, les Vikings sont visualisés comme étant des barbares avec des casques à cornes, rien n’est plus faux à leur sujet. En réalité, ils n’en portaient pas car ceux-ci les auraient encombrés lors des batailles. Si les Vikings ont bel et bien porté des casques à cornes, cela aurait été strictement limité aux célébrations.

 

Viking portant casque sans corne

 

E. … Qui mène à ne pas prendre la juste valeur de la culture viking.

 

De nos jours, même si les Vikings étaient de fabuleux guerriers, ils ne sont pas perçus à leur juste valeur. Effectivement, prononce simplement le mot « viking » lors d’une discussion, et tu verras dans les yeux de tes interlocuteurs des pensées telles que la mort, les pillages, et les batailles.

 

Viking terrifiant

 

Tout ceci n’est qu’un préjugé abusif. En vérité, les invasions vikings d’autres territoires n’étaient qu’une caractéristique de leur civilisation : celle-ci était bien plus raffinée que ce que l’on se plaît à nous dire.

 

2) Le nom « Viking ».

 

A. L’origine débattue du mot « Viking ».

 

L’origine du mot « Viking » est toujours débattue par les spécialistes. Le professeur Kenneth W. Harl représente l’opinion traditionnelle selon laquelle le mot viking « vient du vieux norrois vik, qui signifie une crique ou un petit fjord, un endroit où les pirates pouvaient se cacher et piéger leur proie (souvent des navires marchands) ».

 

Fjord nordique

 

Le philologue Henry Sweet prétend que le mot dérive du vieux nordique pour signifier « pirate ».

Le professeur Peter Sawyer soutient que le mot doit provenir de la région de Viken, qui longeait le fjord d’Oslo, écrivant : « cette région était d’une grande valeur car c’est là que les Danois pouvaient obtenir le fer qui était produit en Norvège ».

 

B. L’emploi du mot « Viking ».

 

L’utilisation du mot « Viking » par les nations qu’ils rencontraient.

 

Sawyer ajoute : « Si, comme cela semble probable, le mot Viking désignait à l’origine les habitants de Viken, cela pourrait expliquer pourquoi les Anglais, et eux seuls, appelaient les pirates scandinaves Vikings, car l’Angleterre était l’objectif naturel des hommes de Viken qui choisissaient l’exil en tant que pilleurs. »

Sawyer précise que différentes cultures ont toutes attribué des noms distincts à ces mêmes personnes, mais qu’aucune de ces cultures ne les a nommés Vikings.

Ainsi, voici les nombreuses appellations des Vikings : païens, ou simplement étrangers, (par les registres irlandais) ; Northmen (par les Français) ; Rus (par les Slaves), d’où le mot « Russie » est issu ; Ashmen (par les Allemands), faisant référence à leur emploi de bois de frêne dans la construction de leurs bateaux.

 

L’utilisation du mot « Viking » par les Vikings eux-mêmes.

 

Le terme « viking » était employé par les Vikings eux-mêmes pour signifier l’action des expéditions armées sur des régions étrangères dans le but de faire main basse sur leurs ressources.

L’ancienne expression nordique fara i viking (« partir en expédition ») exprimait une arrière-pensée qui ne ressemble ni de près, ni de loin, à un périple maritime dont le but serait d’acquérir des richesses de manière honnête.

 

Viking partant en guerre

 

Lorsqu’un Viking décidait de « partir en viking », la coutume voulait qu’il déclare son désir de participer aux pillages sur des objectifs enrichissants situés dans des régions étrangères.

 

3) La culture viking.

 

A. La hiérarchie sociale viking.

 

La culture viking était scandinave, avec une société divisée en trois classes, les Jarls (aristocratie), les Karls (classe inférieure) et les Thralls (esclaves).

 

Pyramide sociale viking

 

La mobilité sociale ascendante était atteignable uniquement par les Karls : ceux-ci pouvaient devenir Yarls, mais les Thralls ne pouvaient pas devenir Karls.

Dans l’ensemble de la Scandinave, les Vikings avaient considérablement recours à l’esclavage. De ce fait, lorsqu’un Viking partait faire des invasions sur des régions étrangères, l’asservissement des populations locales était une des raisons décisives qui le menaient à partir.

 

B. La place des femmes vikings.

 

Les femmes jouissent de plus de libertés dans la culture nordique que dans beaucoup d’autres cultures. Les femmes pouvaient hériter de biens, choisir où et comment vivre si elles n’étaient pas mariées, se représenter elles-mêmes dans les affaires juridiques et posséder leur propre entreprise (comme les brasseries, les tavernes, les magasins et les fermes).

 

Femme viking indépendante

 

Les femmes étaient les prophétesses de la déesse Freyja ou du dieu Odin – il n’y avait pas de chefs religieux masculins – et elles interprétaient les messages des divinités pour le peuple.

 

Femme viking prophétesse

 

C. L’égalité entre les femmes et les hommes vikings.

 

Les mariages étaient arrangés par les hommes du clan, et une femme ne pouvait pas choisir son propre compagnon – mais un homme non plus.

Les vêtements et les bijoux des femmes étaient semblables à ceux des hommes de leur classe sociale, et aucun des deux sexes ne portait de boucles d’oreille, ce qui était considéré comme une affection de races inférieures.

Les femmes étaient chargées d’élever les enfants et de tenir la maison, mais les hommes et les femmes préparaient les repas pour la famille.

 

Femmes et hommes vikings cuisinent

 

D. Les métiers oubliés des Vikings.

 

La majorité des Scandinaves étaient des fermiers, toutefois il existait également des marchands, des forgerons, des musiciens, des bijoutiers et bien d’autres professions.

 

Village viking

 

Les Nordiques avaient de l’ambre ainsi que de la résine fossilisée du pin en grandes quantités, ils se servaient de leurs routes maritimes pour en faire le commerce. Ces deux ressources leur permettaient alors d’obtenir des profits financiers conséquents.

 

Commerce viking

 

Souvent, l’ambre accostait le littoral des pays scandinaves, avant d’être façonné en bijoux ou échangé alors qu’il n’était qu’à moitié changé, en particulier aux empires romain d’occident et byzantin.

 

E. Les divertissements des Vikings.

 

Autant que toute autre culture, les Scandinaves appréciaient les divertissements et pratiquaient des jeux de société, des sports et mettaient sur pied des festivals.

Les sports comprenaient le combat simulé, l’alpinisme, la natation, le lancer du javelot, la chasse, et un jeu de terrain connu sous le nom de Knattleikr qui était similaire au hockey. Leurs jeux de société incluaient les échecs, des jeux de dés, etc.

 

Vikings sur skis

 

F. Les Vikings étaient propres.

 

La propreté comme symbole de statut social chez les Vikings.

 

Contrairement à l’image populaire des Vikings comme étant sales et sauvages, ils étaient en fait assez raffinés et portaient une grande attention à l’hygiène et à l’apparence.

Après avoir instauré le commerce avec l’Est, les Yarls vikings s’apprêtaient la plupart du temps de soie ainsi que de joyaux onéreux. Les Yarls prêtaient une attente toute particulière à leur hygiène corporelle, ils se faisaient des tresses et revêtaient des capes élégantes de même que des chefs-d’œuvre de joaillerie de confection alambiquée (spécifiquement des colliers et bracelets).

 

Viking élégant

 

Si toi aussi tu veux ressembler à un Yarl viking dans toute sa splendeur, tu peux visiter notre collection de Bracelets Vikings.

 

Être propre, c’est respecter les croyances religieuses vikings.

 

Non seulement la propreté était une démonstration de luxuriance ainsi que de position sociale, mais elle avait également une portée religieuse.

Les Vikings s’assuraient de toujours garder leurs doigts et leurs ongles de pied courts en raison de leur croyance au Ragnarök : le crépuscule des dieux et la fin du monde, où le navire Naglfar apparaîtrait flottant sur les eaux déchaînées par le grand serpent Jormungand.

 

Navire Naglfar

 

Selon le mythe, Naglfar serait bâti grâce aux ongles des défunts. De ce fait, tout Nordique qui perdrait la vie en ayant des ongles non coupés apporterait les matériaux nécessaires à la fabrication du navire Naglfar, et ainsi accélérerait l’inéluctable destinée tragique.

 

4) La religion scandinave.

 

A. La naissance de la mythologie nordique.

 

La fin du monde était prédestinée mais on pouvait encore lutter contre elle. Les dieux nordiques ont fourni au peuple le souffle de vie, et c’était alors à chaque individu de se montrer digne de ce don.

Lorsque les populations germaniques ont commencé à migrer en Scandinavie vers le commencement de l’âge du bronze (vers 2300 à 1200 avant J.-C.), ils y ont apporté leurs convictions spirituelles. C’est ainsi que les dieux nordiques ont progressivement fait partie de la Scandinavie.

Il s’agissait de dieux bestiaux qui savaient que leur existence ne serait pas éternelle. De ce fait, chaque jour, ils vivaient entièrement afin de n’avoir aucun regret, ni aucun remord ; leurs adeptes étaient incités à les imiter.

 

Festin viking

 

B. Les sources relatant les mythes nordiques.

 

Les principales sources des croyances religieuses scandinaves sont l’Edda poétique, datée des traditions orales des IXe et Xe siècles de notre ère, et l’Edda en prose (vers 1220 de notre ère), un recueil d’histoires s’appuyant sur des péripéties moins récentes.

 

Edda en prose

 

C. L’origine de l’univers selon les croyances scandinaves.

 

Dans l’histoire de la création scandinave, avant la création du monde, il n’y avait que de la glace et un géant nommé Ymir qui vivait par la grâce de la grande vache Audhumla.

Audhumla nourrissait Ymir avec du lait qui coulait continuellement de ses quatre pis tout en léchant la glace pour sa propre subsistance. Son léchage libéra le dieu emprisonné Buri qui lui donna un fils, Borr.

 

Audhumla Ymir et Buri

 

Borr épousa Bestla, fille de Bolthorn le géant du gel, et elle donna naissance aux dieux OdinVili et . Ces dieux se sont unis, ont tué Ymir, et ont utilisé son corps pour créer le monde.

Les premiers êtres humains furent Ask et Embla, qui n’eurent ni esprit ni forme jusqu’à ce qu’Odin leur insuffle la vie, tandis que d’autres dieux leur donnèrent la raison et la passion.

Le monde créé par les dieux a été compris comme un arbre énorme, connu sous le nom d’Yggdrasil, et a inclus neuf plans d’existence.

 

Yggdrasil et les neufs mondes

 

Si tu aimes le mythe d’Yggdrasil, tu peux visiter notre collection de Colliers Yggdrasil.

 

D. L’organisation du cosmos d’après les convictions nordiques.

 

Les plus célèbres des neuf plans d’existence sont Midgard (la maison des mortels), Asgard (la maison des dieux), et Alfheim (la maison des elfes) et un autre royaume, Niflheim, situé sous Midgard, là où allaient ceux qui mouraient sans gloire.

Les femmes héroïques, en particulier celles qui sont décédées durant la grossesse ou à la suite de l’accouchement, allaient au Hall de Frigg à Asgard où elles passaient l’éternité en présence de Frigg, la femme d’Odin, tandis que les hommes qui mouraient héroïquement au combat allaient au Hall du Valhalla d’Odin.

 

Hall du Valhalla

 

L’univers entier a été établi sur les principes de l’ordre par Odin et les autres dieux après qu’ils aient vaincu les géants du gel.

Les géants du gel résidaient dans leur propre royaume, Jotunheim, mais représentaient un danger permanent pour Asgard et Midgard.

 

Géant du gel Jotun

 

E. La fin prophétisée de l’univers selon les croyances scandinaves.

 

À un moment donné dans le futur, un grand jour de destruction viendrait et le chaos serait déclenché ; ce jour était connu sous le nom de Ragnarök, le crépuscule des dieux.

Lorsque Ragnarök arriva, le soleil fut avalé par le loup Skoll et la lune par son frère Hati, plongeant le monde dans les ténèbres tandis que, dans le même temps, le grand loup Fenrir ravageait tous les plans d’Yggdrasil.

 

Loup Fenrir

 

Le dieu Heimdall sonnerait sa grande corne, appelant les dieux au combat, et Odin appellerait tous les héros des salles du Valhalla pour se joindre aux dieux dans la défense de la création.

Bien que les dieux se battent avec bravoure, ils perdent finalement la vie au combat alors que l’univers dans son ensemble est détruit par les flammes et s’enfonce dans les eaux primordiales.

 

Bataille du Ragnarök

 

Même s’il s’agit de l’extinction du monde, ce n’est pas la fin de l’existence ; une fois que ce monde actuel est détruit, un nouveau monde est créé et s’élève des eaux et le cycle entier se répète.

 

Si tu adores la légende du Ragnarök, tu peux visiter notre collection de Tatouages Ragnarök.

 

F. La pratique des cultes religieux nordiques.

 

De par leurs actions, les Scandinaves ont honoré les dieux nordiques car ils croyaient fermement en eux.

Aucune preuve n’a été trouvée en Scandinavie permettant d’affirmer qu’une hiérarchie spirituelle ait existé avant l’arrivée du christianisme.

Les femmes distinguées sous le nom de Volva avaient été « bénies » par les puissances divines et étaient capables d’écouter les propos des dieux, puis les exprimer aux autres Nordiques.

 

Völva

 

En dépit des nombreux temples édifiés aux dieux, il semblerait que la majorité des cultes se soit déroulée dans des environnements naturels, où chaque environnement avait un lien spécifique avec une divinité spécifique.

 

G. La transmission de la mythologie nordique.

 

Les mythes scandinaves, c’est-à-dire, les récits sur les dieux, sur la création de l’univers ainsi que sur Ragnarök ont été perpétués via le bouche-à-oreille. Ces mythes ont été écrit longtemps après, en Islande, par l’historien et poète Snorri Sturluson (1179-1241 de notre ère).

 

Edda poétique

 

5) La construction navale et les raids vikings.

 

A. La religion scandinave, source de motivation des attaques vikings.

 

La mythologie nordique influencerait la culture viking et encouragerait leurs conquêtes car la vie des Vikings imitait celle des dieux. Un brave guerrier viking se rendait à l’étranger pour combattre des forces qu’il considérait comme chaotiques et dangereuses.

La croyance religieuse méditerranéenne et occidentale en un seul dieu et en son fils sauveur qui avait besoin de prêtres, d’églises, de religieuses, de livres et de règles pour être vénéré aurait semblé absurde et menaçante pour les Vikings. Il n’y avait rien dans l’enseignement chrétien qui résonnait avec l’idéologie nordique.

Une fois que les Scandinaves eurent maîtrisé la construction navale et commencé à « partir en viking », ils ne firent preuve d’aucune pitié envers les communautés chrétiennes qu’ils rencontraient, mais les premiers colons scandinaves en terres étrangères adoptèrent fréquemment la nouvelle foi.

 

Vikings attaquent Paris

  

B. L’essor des navires vikings.

 

Des sculptures de Scandinavie datant d’environ 4000-2300 avant J.-C. montrent que les gens savaient déjà construire des bateaux à cette époque. Ces petits bateaux étaient conduits par des pagaies, n’avaient pas de quille et auraient fait des voyages de longue distance périlleux ; tout de même, il existe de nombreuses preuves que de tels voyages ont été faits.

La construction navale ne s’est développée au-delà de cette étape des petits traversiers que vers 300-200 avant J.-C. et ne se développera pas davantage avant les interactions avec les commerçants romains et les marchands celtes et germaniques utilisant la technologie romaine entre 200 et 400 après J.-C. environ.

Le premier drakkar capable de naviguer facilement en mer est connu sous le nom de « navire Nydam », du Danemark, construit vers 350-400 après J.-C., bien que cette embarcation navale n’avait pas de voile.

 

Bateau de Nydam

 

C. La division au sein des communautés religieuses nordiques.

 

Cependant, bien avant le développement de la quille ou de la voile, un certain nombre de commerçants scandinaves ont établi des communautés permanentes en Europe et se sont assimilés à la culture chrétienne, oubliant les histoires des dieux scandinaves et leurs anciennes coutumes religieuses.

En 625 de notre ère, les parents ouest-allemands des Scandinaves s’étaient convertis au christianisme et avaient commencé à oublier leurs propres histoires.

Entre 650 et 700 de notre ère, de nouvelles cultures chrétiennes émergèrent en Angleterre, dans le monde franc et en Frise, ce qui entraîna une séparation entre le cœur de la Scandinavie et les nouveaux États de l’ancien Empire romain.

 

D. La cause de la division des communautés spirituelles scandinaves.

 

Cette « séparation des chemins » était en grande partie due aux différences de compréhension et de comportement religieux.

Le dieu chrétien était censé être omnipotent, omniscient et omniprésent, ce qui constituait un écart important par rapport aux dieux scandinaves qui, comme les autres religions païennes, avaient chacun leur propre domaine d’expertise, leur propre vie et leurs propres préoccupations, et dont les actions expliquaient le monde observable d’une manière que le dieu chrétien n’avait pas.

 

Thor provoque tonnerre

 

D’un côté, les chrétiens étaient persuadés que l’univers était régenté par une seule et unique divinité qui dirigeait un monde déchu du péché. De l’autre côté, les Vikings croyaient que l’univers était peuplé de dieux, d’énergies surnaturelles et d’esprits qui animaient un cosmos d’aventure excitant.

Cette différence de vision du monde a influencé la façon dont les Vikings traitaient les chrétiens qu’ils rencontraient lors de chaque raid.

 

E. L’agressivité des Vikings vis-à-vis des chrétiens.

 

Il aurait été jugé comme déshonorant pour un guerrier scandinave de tuer des civils non armés et de s’accaparer leurs propriétés, mais c’est exactement ce que les Vikings ont fait entre 793 et 1100 de notre ère.

Ils ont pu le faire parce que ceux qu’ils ont pillés n’étaient pas scandinaves, n’étaient pas liés par la même croyance, et donc les règles qui maintenaient la société viking ne s’appliquaient pas à eux.

Lorsque les Vikings sont venus pour la première fois en Grande-Bretagne et ont mis à sac le prieuré de Lindisfarne en 793 de notre ère, ils ont assassiné tous les moines qu’ils ont trouvés et ont emporté tout ce qui avait de la valeur.

 

Vikings attaquent Lindisfarne

 

Cela aurait été considéré comme un crime grave si les victimes avaient été des Nordiques, mais en réalité, les moines n’étaient que des obstacles à l’acquisition de richesses et, de plus, il était tout à fait clair que le dieu chrétien n’avait pas le pouvoir de défendre son peuple si celui-ci pouvait si facilement être tué dans les murs de son propre lieu de culte.

 

6) L’expansion et l’héritage vikings.

 

A. L’attaque des Vikings sur les royaumes chrétiens.

 

Les raids des Vikings sur les communautés chrétiennes, à l’instar de ceux des Huns sur l’Empire romain des siècles plus tôt, ont été expliqués par les chrétiens européens comme le courroux de Dieu sur son peuple pour ses péchés.

En Grande-Bretagne, Alfred le Grand (871-899 de notre ère) a institué ses réformes dans le domaine de l’éducation afin d’améliorer le sort de son peuple et d’apaiser son Dieu.

De même, il a instauré le baptême, en tant qu’acte de foi dans le Christ, comme condition sine qua non des ententes signées avec les Vikings.

En 878 de notre ère, l’armée viking dirigée par Guthrum a été vaincue par Alfred lors de la bataille d’Eddington. Après cette défaite, Guthrum et plusieurs dizaines de ses commandants avaient choisi le baptême et ainsi la conversion à la religion catholique, plutôt que la mort.

 

Baptême de Guthrum

 

B. La haine réciproque entre Vikings et chrétiens.

 

En France, Charlemagne a emprunté un chemin bien plus agressif afin d’essayer de christianiser les Nordiques par la force. Effectivement, Charlemagne a mené de nombreuses campagnes militaires visant à détruire les lieux sacrés pour la croyance scandinave.

Ces actes de guerre ont fait naître une haine viscérale dans le cœur des Nordiques, voyant alors le christianisme comme une religion hostile d’une nation malveillante.

Maints érudits ont indiqué que l’acharnement de Charlemagne vis-à-vis des Vikings a été la raison centrale de la barbarie des attaques vikings. Toutefois, cette allégation ne prend pas en considération les pillages sur la Grande-Bretagne ainsi que l’Irlande entre 793 et 800 de notre ère.

Pourtant, il ne fait pas l’ombre d’un doute que les guerres saintes évangéliques de Charlemagne n’ont pas aidé à l’adhésion des Scandinaves au christianisme et n’ont mené qu’à un ressentiment ainsi qu’à une plus grande différenciation.

 

Chrétiens attaquent Scandinavie

 

C. L’ampleur des attaques vikings.

 

En Europe, au début de l’âge viking, les pilleurs de mer étaient initialement de simples pirates. Toutefois, ces pilleurs ont fini par débarquer sous la forme de grandes armées dirigées par des commandants militaires démontrant à la fois du charisme de même que de l’habileté.

 

Armée de Vikings

 

Ainsi, ils se sont emparés d’immenses régions, et ils ont installé des colonies qui se sont, en fin de compte, incorporées avec les peuples locaux.

L’âge viking est célèbre pour ses glorieux chefs comme Halfdan Ragnarsson (aussi réputé sous le nom de Halfdane, vers 865-877), son frère Ivar le Désossé (vers 870), Guthrum (vers 890), Cnut le Grand (1016-1035) et Harald Hardrada (1046-1066).

Les autres explorateurs scandinaves importants de l’ère sont Éric le Rouge (mort en 1003 de notre ère) ainsi que Leif Erikson (mort vers 1020 de notre ère) qui ont découvert et installé une colonie au Groenland et en Amérique du Nord.

 

Vikings contre Amérindiens

 

D. Les indéfectibles Vikings …

 

Les Vikings n’ont en aucun cas subi de lourde défaite durant une bataille et nul traité n’a mis un terme à l’âge viking. L’achèvement de l’ère viking est communément fixé à l’année 1066 par la majorité des historiens. Cette année, Harald Hardrada est tombé sur le champ de bataille à Stamford Bridge.

En dépit de cela, les attaques vikings ont continué après cette date. Plusieurs éléments ont mené vers l’aboutissement de l’âge viking, l’un de ces éléments les plus considérables a été sans nul doute la christianisation de la Scandinavie durant les Xe et XIe siècles de notre ère.

 

Christianisation de la Scandinavie

 

La religion scandinave a été la dernière des grandes croyances païennes à tomber aux mains du christianisme, et une fois qu’elle l’a fait, la nouvelle foi n’inspirait plus personne à « partir en viking ».

 

E. Les Vikings ont laissé leurs empreintes sur chaque culture.

 

À chaque fois que les Vikings rencontraient une nouvelle population, ils ont eu un impact sur leur culture. Cet impact s’est ressenti dans de nombreux domaines : de l’architecture à la langue ; de l’infrastructure à la poésie et aux noms de lieux ; des réformes militaires à la nourriture et aux vêtements ; dans les domaines de la guerre et de la construction navale ; etc.

Si les Vikings étaient souvent représentés par les historiens du Moyen Âge comme des groupes de païens sanguinaires pillant et saccageant tout sur leur passage, ils ont été reconçus comme de nobles barbes au commencement du XXe siècle de notre ère.

 

Noble viking

 

De nos jours, ils sont encore fréquemment imaginés de cette façon. Pourtant, les Vikings n’étaient ni des païens sanguinaires, ni des nobles barbares. Ils constituaient une catégorie de guerriers instruits et élaborés qui savaient, en s’appuyant sur leur conviction spirituelle, qu’en mettant à sac d’autres royaumes pour leur propre intérêt, ils avaient tout à gagner et rien à perdre.

 

7) Brave Viking, rejoins ton clan !

 

Si tu as fini la lecture de cet article, cela signifie que tu voulais absolument savoir qui sont les Vikings : seule une personne passionnée serait arrivée à la fin. D’ailleurs, Viking Clan propose des centaines de produits sur les Vikings : Tatouages, Bagues, Bracelets, etc., tout un arsenal !

Les Bagues Vikings sont parfaites si tu veux montrer tes valeurs en restant discret et élégant.

Les Tatouages Vikings sont quant à eux plus tape-à-l’œil et constituent donc l’accessoire idéal si tu veux afficher ta virilité.

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires, et à nous raconter les meilleurs exploits accomplis par les légendaires Vikings !

 

Ton chef de clan, Ragnar Lothbrock.


Laissez un commentaire